Pour rappel, mon protocole alimentaire est :
- 1re et 2 semaine post-sleeve : liquide
- 3e semaine post-sleeve : mou
- 4e semaine post-sleeve : morceaux
- Au bout d'un mois : reprise de l'alimantation normale


Voici quelques idées pour vous aider à manger liquide au début de votre protocole post-opération.


Qu'est-ce qu'on peut manger pendant le protocole alimentaire liquide ?

Cela va être simple et rapide : de la soupe et du bouillon !

- Les bouillons
Certaines personnes ont vraiment beaucoup de mal à manger de la soupe dès le retour de l'hopital alors le bouillon peut-être une bonne alternative pour commencer le protocole liquide. Vous pouvez faire du bouillon en diluant un cube déshydraté dans de l'eau chaud mais niveau goût comme niveau nutritionnel, c'est vraiment pas terrible même si ça dépanne.
Si vous voulez du très très bon bouillon industrielle, il y a les bouillons Ariake. Ils sont vraiment délicieux et très parfumés. Certes, on ne les trouve pas partout (en vente sur Internet et chez Monoprix) et en plus ils sont chers mais pour 2-3 jours, ça vaut le coup de se faire ce petit plaisir.
Au pire, n'hésitez pas à diluer au maximum une soupe qui ne passe pas pour la rendre quasi bouillon.

Capture d’écran 2015-11-27 à 17Capture d’écran 2015-11-27 à 17

- Les soupes industrielles
Quitte à manger des soupes industrielles, choisissez-en des bonnes parce que vous êtes convalescents et que vous avez besoin de prendre soin de vous. De toute façon, vous aller en manger tellement mais tellement peu que cela ne va pas vous ruiner. Mais surtout, choisissez des soupes ou des veloutés mais pas de mouliné parce que les moulinés, comme son nom l'indique, sont juste moulinés donc il reste des petits morceaux.
Vous pouvez acheter les soupes de légumes & Kiri (pour l'apport en protéines) mais franchement, autant acheter une soupe toute simple et ajouter vous-même un portion de Vache qui Rit (11g de protéine/100g) et de Kiri (9g de protéines/100g) ; ça sera plus riche, plus parfumé et moins cher. Oubliez les soupes déshydratées qui sont fades et blindées de conservateurs et d'additifs.

- La soupe maison
Ça vaut vraiment le coup de faire vos soupes vous-même parce que vous savez exactement ce que vous mettez dedans. Qui plus est, vous pouvez les enrichir en protéines super facilement avec de la Vache qui Rit ou du Kiri mais aussi avec de la viande ou du poisson. Je vous donnerai des recettes prochainement. Le principe est simple : on fait mijoter les légumes avec une part de poisson ou de viande et on mixe/filtre tout ensemble. Le tour est joué !
Pour ceux qui ne s'y sont pas pris en avance et qui n'ont pas le courage ou l'énergie de préparer des soupes maison, pensez aux légumes préparés surgelés ! Vous acheté les légumes surgelés déjà pelés et coupés en morceaux, vous n'avez plus qu'à les faire mijoter avec un ajout de proétines puis les mixer. Ça peut aussi être une bonne alternative aux soupes industrielles. J'ai essayé les légumes pour potage de Bonduelle et c'était très bon. J'ai fait mijoter dans une cocotte un sachet de lègumes pour potage + 2 saucisses et ensuite j'ai mixé/filtré le tout. Je m'en suis servi 2 cuillère à soupe + 1 portion de Vache qui Rit et ça m'a fait un dîner. C'était délicieux.

Capture d’écran 2015-11-27 à 17

 


Recommandations :

Il est préférable de ne pas (ou à titre très exceptionnel) consommer de soupes composées de :
- Tout ce qui est crucifère, c'est à dire tout ce qui est de la famille des choux :  choux-fleur, brocoli, chou de Bruxelle, chou rave, kale, navet...
- Tout ce qui est légumineuses, c'est à dire haricots blancs, rouges, noirs, romains, pinto, mungo, adzuki, soja, lentilles vertes, brunes, noires, rouges, pois cassé, pois chiches…
Le caractère très fermentescible et leur contenu en fibres alimentaires des crucifères et des légumineuses rendent leur digestion parfois difficile. En effet, elles sont souvent responsables de ballonnements et de flatulences. Les consommer avec modération s'avère une très bonne stratégie pour les estomacs et les intestins fragiles !

- Bien entendu, on oublie toujours tout ce qui est gazeux, très très sucré et très très gras.

- Buvez en dehors des repas pour ne pas remplir l'estomac de liquide. Pensez à utiliser des pailles pour vous forcer à boire par petites gorgées et non beaucoup et d'une traite.


Si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez me laisser un commentaire.