samedi 28 novembre 2015

Après la constipation, les diarrhées ! (J+18)

Suite à mon opération de la sleeve, je ne suis pas allée à la selle pendant 10 jours, oui oui, 10 jours. J'étais terriblement constipée comme j'ai pu le raconter ici. Une fois que le "bouchon" parti, je suis allée faire une micro-crotte tous les 2 jours environs donc j'étais soulagée jusqu'à ces derniers jours.

Je dîne vers 20h30 au plus tard. Je me couche vers 22h30 voir 23h00 et commencent alors les maux de ventre. Je sens mon intestin se tordre de douleurs, cette douleur bien caractéristique qui annonce une diarrhée à venir. Et sur le coup de minuit voir 1h du matin, je dois courir aux toilettes pour me vider. J'ai alors une diarrhée (toute petite et rapide vue le peu que je mange) jaune-orange qui m'irrite autant qu'elle soulage ma douleur aux intestins. Ensuite, je vais me recoucher jusqu'à 3-4h du matin où j'ai à nouveau la même chose: douleurs puis diarrhée éclair.
C'est ainsi, systématiquement tous les jours à un peu près les mêmes heures. C'est usant pour mon sommeil, pour mes intestins et pour mon derrière ! J'ai pris rendez-vous chez mon généraliste pour qu'il m'aide à gérer le problème.

Edit : mon généraliste m'a prescrit de quoi rendre mes selles plus consistants et ça commence à fonctionner. Je n'ai quasi pas eu mal au ventre la nuit dernière et je n'ai pas eu à me relever pour aller en diarrhée. J'espère juste que cela ne va pas totalement me constiper.

Posté par OliviaJDS à 18:41 - - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 25 novembre 2015

La peau : sécheresse, hydratation et massage (J+15)

J'ai toujours eu la peau sensible et particulièrement en hiver où, à cette période, elle se déshydrate au moindre coup de froid plus vigoureux. Par conséquent, j'ai toujours pris soin de bien hydrater ma peau avec des beurres corporels après chaque douche. J'utilise depuis des années les beurres corporels en pot de chez The Body Shop. Mes préférés sont celui à l'olive et celui à la mangue.

Avec la sleeve, je me suis rendue compte que ma peau a encore plus soif d'hydratation. Je n'ai pas eu à attendre les premières gelées pour constater qu'elle avait besoin d'être tartinée de beurre corporel quotidiennement. L'opération réduit l'alimentation et donc, logiquement, les apports en nutriments. Cela joue sur l'état général de santé donc indéniablement sur l'état de la peau. Et la mienne crie déjà famine alors qu'il fait encore 9 à 12° dehors !

Donc depuis que j'ai été opérée, j'ai pris le pli d'hydrater ma peau après chaque douche, systématiquement. Je n'ai pas cherché à acheter des crèmes en para-pharmacie ou des crèmes de grande marque. Je fais mon shopping au supermarché en choisissant des crèmes hydratantes et raffermissantes (tant qu'à faire !). Voici ce que j'utilise :

Le matin :
J'utilise soit la crème BodyTonic de Garnier (odeur fraîche, fruitée, très tonique), soit la crème Sublime Body de L'Oréal (odeur douce, assez neutre et poudrée). Quelque soit la crème, je m'en tartine tous les jours le ventre, les cuisses (face intérieure et face extérieure), le bas du dos et les bras. Pour chaque partie du corps, une petit noix suffit.

Capture d’écran 2015-12-02 à 15Capture d’écran 2015-12-02 à 15

Le soir après la douche :
J'utilise la crème Body Tonic Nuit de Garnier (elle est très neutre niveau odeur) et je reproduis le même schéma que le matin, en massant d'avantage car j'ai plus de temps pour.

Capture d’écran 2015-12-02 à 15

1 fois par semaine :
J'utilise un petit appareil de massage, le Cellesse de Philipps, pour me masser façon palpé-roulé les cuisses, les fesses et le bas du dos. Je ne me masse pas à sec, j'utilise en même temps l'huile anti-cellulite Le petit Marseillais en spray. Je pschitte un peu de spray, je fais pénétrer, je masse avec le Cellesse (dont je change l'intensité de massage selon la zone du corps) et je re-pschitte un peu de spray, je fais pénétrer. Une séance pour les cuisses, fesses et dos me prends 30 minutes tous les dimanches matins.. J'ose espérer que cela m'aidera à réduire un peu la très vilaine cellulité que j'ai un peu partout...
Concernant le Cellesse de Philipps : ma mère m'a donné cet appareil. Il s'agit d'un vieux modèle qui doit avoir bien 8-10 ans mais il est apparemment toujours en vente avec un look plus contemporain. Actuellement, il coûte dans les 75-80 euros. Cela peut-être une idée de cadeau de Noël ?

Capture d’écran 2015-12-02 à 15Capture d’écran 2015-12-02 à 15

Posté par OliviaJDS à 18:14 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 22 novembre 2015

Le gros gros soucis de la soif (J+12)

Plusieurs amis m'avaient raconté avoir souffert de la soif suite à leur sleeve.
Jusqu'à présent, je me réjouissais que ça ne soit pas le cas pour moi. Et comme toujours, quand je me réjouis qu'une merdouille ne m'arrive pas, le lendemain elle me tombe dessus. Donc voilà, jusqu'à avant-hier je ne ressentais aucune frustration au niveau de la soif. Je buvais peu et ça me suffisait. Mais depuis ce matin, littéralement, je CRÈVE de soif non stop.

J'ai tellement soif que hier matin, j'en avais des petites croûtes dans la bouche ! Alors je me suis rincée la bouche. Je me suis brossée les dents et j'ai même fait un bain de bouche avec une solution à la menthe forte. Bouchée propre et fraîche mais toujours aussi soif.
Je ne petit-déjeune quasi jamais (alors qu'avant ma sleeve, je n'arrivai pas à me passer de petit-déjeuner) mais hier matin, je me suis fait un très bon thé légèrement sucré comme je l'aime. J'en ai bu la moitié, ce qui est beaucoup je trouve. Et bien, toujours aussi soif.
À midi, j'ai bu un verre d'eau. 30 minutes plus tard, j'ai manger de la soupe (donc de l'eau aussi). 30 minutes plus tard, j'ai re-bu un verre d'eau. Et bien, toujours aussi soif.
Dans l'après-midi, j'ai dégommé 50 cl d'eau en 3-4 prises. Toujours aussi soif.
Au dîner, même schéma qu'au déjeuner.
Et avant de filer au lit, j'ai encore bu un verre d'eau pour prendre mes médicaments.
Je me suis couchée toujours aussi assoiffée.

J'ai tellement eu soif hier que je me suis inquiétée de pouvoir boire autant.
Est-ce que je fais une fistule ? Non, je me sens en bonne forme et je n'ai pas une once de fièvre. Est-ce que je dilate l'estomac ? Je ne sais pas, je ne ressent pas la satieté quand je bois. Je m'arrête de boire par crainte et non parce que je suis pleine.
Du coup, je me suis renseignée auprès du corps médical.

Je peux boire autant que je veux à partir du moment où : je ne bois pas plus de 1 petit verre d'eau à la fois et ce en l'éloignant d'au-moins 30 minutes des repas. Par exemple, je peux boire 1 petit verre d'eau à 8h, petit-déjeuner de 8h30 à 8h40, boire 1 petit verre d'eau à 9h10, boire 1 petit verre d'eau à 10h30, boire 1 petit verre d'eau à 12h, déjeuner de 12h30 à 12h50, boire 1 petit verre d'eau à 13h20, boire 1 petit verre d'eau à 15h30, etc.

Du coup, j'utilise à fond la minuterie de mon téléphone.

Aujourd'hui, j'étais debout à 10h. Assise dans mon lit, j'ai bu 1 petit verre d'eau avant de filer à la salle de bain. Le temps de me doucher, me sécher, mes crémer le corps, me coiffer, me maquiller, il était 11h passées. J'ai bu 1 autre petit verre d'eau en sortant de la salle de bains. J'avais mis la minuterie à 30 mn sur mon téléphone pour être sûre de bien attendre 30 mn avant de boire à nouveau.
J'espère prendre le pli de boire un peu et régulièrement sans trop souffrir de la soif.

Une amie sleevée m'a conseillée de me faire des glaces à l'eau (de l'eau + un trait de sirop). Chez elle, ça l'a dessoiffé bien. Je vais tenter, on verra. Pourvu que ça marche !

Posté par OliviaJDS à 18:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 21 novembre 2015

Constipation (J+11)

Je suis toujours aussi exténuée qu'hier. Mais peu importe, je suis en arrêt et ce n'est pas pour rien. Alors je dors beaucoup et je ne fais pas grand chose...

La seule chose qui me manque, c'est aller aux toilettes !

Pour ne rien vous cacher, surtout si vous êtes sur le point d'être opéré, je vais rentrer un peu dans les détails. Je vous prie d'avance de m'excuser parce que c'est pas très glamour à écrire et à lire mais c'est important que vous connaissiez aussi ce revers-là de la médaille.

Il faut dire les choses : les opérations de chirurgies bariatriques, ça constipe. Et pas qu'un peu. En 10 jours post-op, je ne suis allée faire caca qu'une seule et unique fois. Et vous savez comment j'ai débloqué (c'est le cas de le dire) la situation ? En buvant un peu de lait chaud au chocolat !
Je suis donc allée 1 seule fois à la selle en 10 jours et c'était douloureux parce que très très très dur, quasi au point d'en avoir des hémorroïdes. J'ai du mettre 30 minutes à faire caca une brique et ensuite, dans la lancée, j'ai eu une diarrhée monumentale.
Depuis, je suis à nouveau constipée. Bon, avec le peu que je mange, ça n'a rien d'étonnant. J'avale en tout et pour tout 4 à 5 cuillères à soupe de soupe par jour, ça fait pas lourd pour former de belles crottes et relancer la machine. Normal que le corps accumule un peu avec d'expulser (on se comprend).

Je ne sais pas combien de temps dure cette période de constipation. J'ose espérer qu'avec la reprise d'une alimentaire normale (ni liquide, ni mou, ni mixé), le transit se remette en place naturellement.

Posté par OliviaJDS à 18:34 - - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 novembre 2015

Cicatrices infectées (J+10)

Depuis 2-3 jours, j'ai remarqué que mes cicatrices ne sont plus aussi nickel qu'auparavant. Elles sont devenues sensibles à tel point que le frotement du drap la nuit est dérangeant. Dans la journée, je suis même obligée de me balader le ventre à l'air chez moi car le frotement du chemisier est tout aussi désagréable. Il se passe donc quelque chose de pas normal. Et pour cause, elles sont plus rouges et j'ai bien l'impression qu'au niveau des noeuds, ça suinte un peu.

Aujourd'hui, c'était le dernier jour de ma série de piqûres anti-phlébite. C'était donc aussi le dernier jour où j'ai la visite de mon infirmière à domicile. J'en ai donc profité pour lui montrer mes cicatrices et prendre son avis.

Effectivement, 2 des 4 cicatrices sont infectées au niveau des noeuds. Sur l'une d'elle, il y a même un peu de pu (pas plus que lorsque l'on perce un petit bouton d'acné, rassurez-vous) qui sort si on presse dessus. Mon infirmière a donc décidé qu'il était temps d'enlever les noeuds qui dépassent (j'ai des fils auto-résorbant, les fils à l'intérieur se détruiront seuls), ma peau en a apparemment marre et ne les supporte plus d'où infection. Selon elle, mon chirurgien à fait un superbe travail de points de surjet et n'y ai absolument pour rien au sujet de cette petite infection.

Pour se faire, je me suis tenue debout, sans regarder. Mon infirmière était assise devant moi. À l'aide d'une petite lame de bistouri et d'une pince à épilée (tout ça bien évidement stériles), elle a tiré sur les noeuds et les a coupé à ras pour chaque cicatrice. Je n'ai absolument rien ressenti sauf pour la cicatrice la plus infectée, celle qui avait du pu. Pour celle-là, j'ai fait un petit malaise vagale. Rien de grave, je me suis vite assise sur une chaise et c'était déjà passé. Une fois les noeuds dégagés, l'infirmière à un peu pressé sur le pu pour l'extraire complètement et elle a tout désinfecté.

Pendant 4 jours, je dois laver, sécher puis désinfecter mes cicatrices 2 fois par jours et tout reviendra en place normalement.

L'infirmière est repartie et je n'ai plus de noeuds à mes cicatrices. Je me sens rudement mieux ! Bye bye le douloureux frottement du tissu. Franchement, c'était pas grand chose mais alors quel soulagement. Je ne regrette vraiment pas d'en avoir parlé avec mon infirmière.


Edit : Depuis que mon infirmière m'a nettoyé cette petite infection, la cicatrisation a reprit parfaitement son cours et je vois qu'un très joli résultat se profile. Les cicatrices commencent à s'estomper petit à petit sans laisser de marque.

Posté par OliviaJDS à 19:40 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 19 novembre 2015

Gros coup de fatigue (J+9)

Jusqu'à présent, je me sentais en relative bonne forme. J'ai perdu 10 kilos lors de ma 1re semaine post-op. C'est énorme et je m'étonnais d'être aussi peu fatiguée. En en mangeant en moyenne que 4 cuillères à soupe de soupe par jour, en fin de journée j'étais autant fatiguée que si j'avais fait une journée boulot normal.

Oui mais ça c'était jusqu'à hier...

Je n'ai pas moins mangé, je ne me suis pas plus activée que les jours précédents mais aujourd'hui, j'ai le contre-coup de cette grosse perte de poids si rapide. Je suis littéralement exténuée. Je suis restée au lit jusque 10h, j'ai passé le reste de la matinée à traîner en pyjama. Je ne sais même pas dire ce que j'ai fait, j'ai oublié. Je pense que j'ai du somnolé dans le canapé. Ce midi, j'ai mangé mes 2 cuillères à soupe de soupe et ensuite je suis allée faire la sieste pendant 2h. Oui, oui, 2h ! L'après-midi n'était pas plus énergique. J'ai baillé à m'en décrocher la mâchoire. J'ai même failli m'endormir à mon bureau en me tenant la tête. Je suis une loque, une vraie loque. Et ce soir, j'ai prévu de me coucher vers 21h.

On verra si demain j'ai un peu plus d'énergie mais j'ai bien peur de rester comme ça quelques jours.

Posté par OliviaJDS à 18:26 - - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 14 novembre 2015

Topo de mon état de santé (J+4)

Alors que j'adore faire la grasse matinée, ce matin j'étais naturellement réveillée à 7h30.
Alors j'ai pris le temps de traîner au lit et de mentalement faire le topo de mon état de santé :

- J'ai bien dormi.
Les infirmières m'ont demandé de dormir sur le dos voir sur le côté mais absolument pas sur le ventre. Je dois au mieux respecter cette consigne pendant 1 mois après l'opération donc je continue de dormir sur le dos chez moi. Et ce n'est pas facile-facile car je ne sais vraiment et profondément dormir que sur le ventre. Malgré tout, j'ai bien dormi, soit quasi 9h d'affilées.

- Je n'ai quasiment plus la nausée.
La nausée que j'avais non stop à l'hopital s'est estompée. Je ne la ressens que lorsque je me penche légèrement où que lorsque je passe à table.

- Je n'ai pas mal au ventre mais je me sens toujours ballonnée.
Je n'ai pas mal au ventre, je sens bien qu'on a bidouillé quelque chose dedans mais je n'ai pas mal au ventre. Je fais néanmoins très attention quand je me déplace chez moi. Je veille à ne pas me cogner où à ne rien frôler.

- Mes cicatrices ne sont pas douloureuses.
Je pourrai même dire que mes cicatrices sont superbes. Mon infirmière me le confirmera. Elles sont petites, fines, avec une belle allure, propres et nettes.

- J'ai la bouche pateuse.
Je n'ai pas plus soif que d'habitude et pourtant, j'ai la bouche pâteuse comme si j'avais passé la soirée à boire et à cloper (je suis non fumeuse depuis plus d'un an).

- Je ne crois pas que j'ai faim.
Je n'ai pas envie de petit-déjeuner mais si l'idée de croquer dans un fruit me tente énormément mais ça ne sera pas avant un bon mois. Pour le moment, je n'ai pas faim. Je vais prendre un collation à 10h, un déjeuner vers 13h, une collation vers 16 et un dîner vers 20h plus pour tenir le coup que par envie. Bien évidemment, tous ces repas seront ultra light (2 cuillères à café de compote et 3 cuillères à café de soupe tout au plus).

- J'ai la peau du visage grasse.
J'ai toujours eu la zone médiane du visage un peu grasse mais depuis l'opération, j'ai l'impression qu'une vilaine fée se penche sur mon lit la nuit pour me tartiner de l'huile sur la figure. Je n'y comprends rien. Je me lave le visage matin et soir et je traite ce problème comme à mon habitude, avec une crème hydratante matifiante. J'espère qu'avec le temps, ma peau va s'assainir.

- J'ai la peau du ventre sèche.
Pourquoi juste la peau du ventre, je ne sais pas. MAis elle est tellement sèche qu'elle démange alors j'hydrate avec de la crème hydratante corps enrichie en je ne sais quoi pour lutter contre les vergetures (que j'ai déjà depuis des dizaines d'années).

Posté par OliviaJDS à 19:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,