vendredi 27 novembre 2015

Protocole alimentaire : manger mou la 3e semaine post-op

Pour rappel, mon protocole alimentaire est :
- 1re et 2 semaine post-sleeve : liquide
- 3e semaine post-sleeve : mou
- 4e semaine post-sleeve : morceaux
- Au bout d'un mois : reprise de l'alimantation normale


Je suis en ce moment dans ma 3e semaine post-sleeve. J'ai abandonné le liquide pour commencer le mou. C'est une texture pas facile à gérer pour moi parce que pas très naturelle. Qui mange naturellement 100% mou franchement ? il a donc fallu que je m'adapte.


Qu'est-ce qu'on peut manger pendant le protocole alimentaire mou ?

- Pour le petit-déjeuner, ma diététicienne m'a recommandé les Casse-Croûte BN à tremper dans le thé ou le café chaud. Ça ramolli instantanément et du coup, quand on le met dans la bouche, c'est zéro miette, zéro morceau. Et c'est vrai que c'est très efficace, plutôt bon et en plus pas cher du tout. Un grand paquet de 25 Casse-croûte coûte environ 1,30 euros. À raison de 2 Casse-croûte par petit-déjeuner, si vous petit-déjeuner tous les jours, vous en aurait largement assez pour toute la semaine du protocole mou.

Capture d’écran 2015-11-27 à 16 

- Au supermarché, j'ai acheté des galets de purées de légumes.
Chez Auchan, on trouve de la purée de carotte, de céleri, de brocolis et de légumes verts. 
Chez Bonduelle, on trouve des purées plus élaborée comme la purée duo douceur composée de purée de carotte, potiron et crème.
Si j'ai le courage et l'envie, je fais ma propre purée. J'épluche et coupe en dès des légumes que je fais cuire à la vapeur. Je les passe ensuite au presse purée avec un peu de beurre, un peu de lait entier et 3-4 portions de Vache qui Rit.

Capture d’écran 2015-11-27 à 15Capture d’écran 2015-11-27 à 15

Mon astuces pour celles et ceux qui habitent l'agglomération Lilloise :
Allez faire un tour au magasin d'usine Bonduelle qui s'appelle Bonduelle Bienvenue, vous y trouverez absolument toute la gamme des purées de légumes surgelées ! Le magasin se trouve face au Intermarché Drive, non loin du Grand Stade et du métro 4 cantons. L'adresse exacte est 51 Rue Élisée Reclus à Villeneuve-d'Ascq.

- En dehors des purées, je mange toujours de la Vache qui Rit (11g de protéine/100g) et des Kiri (9g de proétines/100g) pour les protéines.  
Je me suis aussi mise au fromage de chèvre frais que je mange avec ma purée, sans pain évidement. J'avais vraiment trop envie de fromage.

Capture d’écran 2015-11-27 à 16Capture d’écran 2015-11-27 à 15

- Toujours dans le mou, pensez aux quenelles ! Ne vous privez pas de sauce si vous les mangez en conserve, n'oubliez pas, vous n'êtes pas au régime. Et pour le peu de quenelle que vous allez manger, ce n'est pas 1/2 de cuillère à café de sauf qui va vous empêcher de perdre du poids. Moi je préfère les acheter nature et bio. Je les passe au four soit avec un peu de béchamel dessus ou de sauce tomate. Là encore, je ne me gave pas de sauce, j'en prends juste un tout petit peu pour que ce soit agréable en bouche et que ça ait bon goût.

Capture d’écran 2015-11-27 à 15

- J'ai aussi acheté des purées 100% fruit pour bébé pour être sûre qu'elles ne contiennent aucune fibre. J'ai profité d'une promotion pour tester les purées Hipp et Good Goût. Elles sont bien 100% fruits, sans conservateur, sans sucre ajouté, sans gluten. Du fruit rien que du fruit. Et surtout pas de fibre ! Elles sont vraiment très bonne et bien fluide. Ça passe tout seul. Par contre, c'est un peu cher : il faut compte +/- 1euros la gourde mais 1 gourde me faire 2 voir 3 repas. Et quel bonheur de manger un peu de fruit frais !
J'ai remarqué qu'après avoir mangé la compote Good Goût prune (photo ci-dessous) j'étais allée aux toilettes le jour même. Donc si vous souffrez aussi de constipation, ça peut valoir le coup de faire l'essai et de manger aussi un peu de cette compote. Je suppose que prune/pruneau, c'est le même effet ? Du moins ça l'a eu sur moi !

Capture d’écran 2015-11-27 à 15Capture d’écran 2015-11-27 à 15

- Pour la boisson, je suis à l'eau fraîche, voir bien bien fraîche. C'est quasi glacée qu'elle passe nickel alors je ne me prive pas (ma diététicienne m'avait prévenu et donné son accord). Quand j'en ai marre de l'eau, j'y ajoute un trait de sirop pour parfumer légèrement.
Normalement le samedi soir chez moi, on prend l'apéro. Comme bien évidement je n'y ai pas droit, je me suis achetée du Volvic Juicy. Le Volvic Juicy, c'est de l'eau minérale naturelle aromatisée aux fruits. Niveau composition, c'est très bien puisque c'est majoritairement de l'eau. Pour le Volvic Juicy à l'ananas, ça donne : eau minérale naturelle Volvic (84%), jus de fruits à base de concentré 10% (ananas 8%, orange 2%), sucre (5%), acidifiant: acide citrique, antioxydant: acide ascorbique, arôme naturel, colorant : lutéine. Donc samedi soir, pendant que mon mari boit sa bière, moi je sirote un petit verre de Volvic Juicy à l'ananas. J'en bois aussi 1/2 verre le matin au réveil pour remplacer mon jus de fruit frais. Et parfois, j'en congèle un esquimau pour le goûter quand j'ai très très soif, ça dessoiffe pas mal. Attention, une bouteille ouverte ne se conserve que 3 jours au réfrigérateur (puisque c'est sans conservateur). Je vous conseille donc d'acheter des petite bouteilles de 1/2 litre pour ne rien avoir à jeter.
it de sirop pour parfumer légèrement.
Et quand j'ai mal au ventre parce que ça fait vraiment mais vraiment trop longtems que je suis constipée, le matin je me fais un tout petit chocolat : 2 carré de chocolat extra noir fondu dans du lait écrémé délactosé (je ne supporte pas le lait non délactosé) et sans ajouter de sucre. Généralement, ça me débloque dans la journée.

Capture d’écran 2015-11-27 à 15

 


Voici quelques repas type :

Mon petit-déjeuner (Depuis que je suis sleevée, je ne prends quasi plus de petit-déjeuner) :
- 1 thé chaud + 2 Casse-croûte.
- Ou 1 thé glacé + 1 portion de Kiri
- Ou 1 petit verre de Volvic Juicy
- Ou 1 portion de Vache qui Rit + 2-3 gorgée de compote

Mon déjeuner et mon dîner :
- 2 galets de purée de carotte, potiron et crème + 1 portion de Vache qui Rit + 30 à 40 g de compote HIPP 100% Fruits : Poires Pommes Mangues Passion.
- Ou 3 galets de purée de légumes verts + 1/2 oeufs mollet + 1 à 2 petites càc de fromage de chèvre frais.
- Ou 1 galet de purée de céleri + 1/2 quenelle + 20 à 30 g de compote GOOD GOUT Prune.
- Ou 3 galets de purée de céleri + 1/2 portion de Vache qui Rit + 30 g de compote HIPP 100% Fruits : Pommes Goyaves Bananes

Je ne prends pas de collation ni le matin, ni l'après-midi parce que je n'ai absolument pas faim.
Par contre, je bois beaucoup et je bois quasi toujours à la paille pour éviter de faire de grosses gorgées et de boire trop vite. Je me prépare 1 mug isotherme de 50 cl de boisson bien glacée (souvent de l'eau avec un trait de sirop ou alors un thé glacé maison non sucré) et je le bois dans l'après-midi. Mon chirurgien est ok avec ça à partir du moment où je bois l'équivalent de 1 petit verre à la fois, c'est à dire 1 petit verre vers 15h, 1 petit verre vers 17h, 1 petit verre vers 19h par exemple.

ATTENTION ! Il ne s'agit que d'exemples !!! Mon appétit varie beaucoup d'un repas à un autre. Ce midi j'ai mangé 3 galets de purée de céleri + 1/2 portion de Vache qui Rit + environ 40 g de compote HIPP 100% Fruits : Pommes Goyaves Bananes et ce soir, je n'ai avalé que 1 galet de purée de légumes verts + 1 càc de fromage de chèvre frais. Ce qui est important pour moi c'est de prendre du plaisir en mangeant parce que j'ai très peu voir pas du tout faim. Je pourrai même me passer de manger sauf que si je le fais, j'ai des vertiges et je fais facilement un malaise vagale. Donc j'essaye de manger un minimum, de varier chacun de mes repas, de manger des choses qui me goûtent vraiment et surtout de manger toujours des protéines.


Recommandations :

Il est préférable de ne pas (ou à titre très exceptionnel) consommer :
- Tout ce qui est crucifère, c'est à dire tout ce qui est de la famille des choux :  choux-fleur, brocoli, chou de Bruxelle, chou rave, kale, navet...
- Tout ce qui est légumineuses, c'est à dire haricots blancs, rouges, noirs, romains, pinto, mungo, adzuki, soja, lentilles vertes, brunes, noires, rouges, pois cassé, pois chiches…
Le caractère très fermentescible et leur contenu en fibres alimentaires des crucifères et des légumineuses rendent leur digestion parfois difficile. En effet, elles sont souvent responsables de ballonnements et de flatulences. Les consommer avec modération s'avère une très bonne stratégie pour les estomacs et les intestins fragiles!

- Bien entendu, on oublie toujours tout ce qui est gazeux, très très sucré et très très gras.

- Buvez en dehors des repas pour ne pas remplir l'estomac de liquide. Pensez à utiliser des pailles pour vous forcer à boire par petites gorgées et non beaucoup et d'une traite.


Si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez me laisser un commentaire.

Posté par OliviaJDS à 18:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


dimanche 22 novembre 2015

Le gros gros soucis de la soif (J+12)

Plusieurs amis m'avaient raconté avoir souffert de la soif suite à leur sleeve.
Jusqu'à présent, je me réjouissais que ça ne soit pas le cas pour moi. Et comme toujours, quand je me réjouis qu'une merdouille ne m'arrive pas, le lendemain elle me tombe dessus. Donc voilà, jusqu'à avant-hier je ne ressentais aucune frustration au niveau de la soif. Je buvais peu et ça me suffisait. Mais depuis ce matin, littéralement, je CRÈVE de soif non stop.

J'ai tellement soif que hier matin, j'en avais des petites croûtes dans la bouche ! Alors je me suis rincée la bouche. Je me suis brossée les dents et j'ai même fait un bain de bouche avec une solution à la menthe forte. Bouchée propre et fraîche mais toujours aussi soif.
Je ne petit-déjeune quasi jamais (alors qu'avant ma sleeve, je n'arrivai pas à me passer de petit-déjeuner) mais hier matin, je me suis fait un très bon thé légèrement sucré comme je l'aime. J'en ai bu la moitié, ce qui est beaucoup je trouve. Et bien, toujours aussi soif.
À midi, j'ai bu un verre d'eau. 30 minutes plus tard, j'ai manger de la soupe (donc de l'eau aussi). 30 minutes plus tard, j'ai re-bu un verre d'eau. Et bien, toujours aussi soif.
Dans l'après-midi, j'ai dégommé 50 cl d'eau en 3-4 prises. Toujours aussi soif.
Au dîner, même schéma qu'au déjeuner.
Et avant de filer au lit, j'ai encore bu un verre d'eau pour prendre mes médicaments.
Je me suis couchée toujours aussi assoiffée.

J'ai tellement eu soif hier que je me suis inquiétée de pouvoir boire autant.
Est-ce que je fais une fistule ? Non, je me sens en bonne forme et je n'ai pas une once de fièvre. Est-ce que je dilate l'estomac ? Je ne sais pas, je ne ressent pas la satieté quand je bois. Je m'arrête de boire par crainte et non parce que je suis pleine.
Du coup, je me suis renseignée auprès du corps médical.

Je peux boire autant que je veux à partir du moment où : je ne bois pas plus de 1 petit verre d'eau à la fois et ce en l'éloignant d'au-moins 30 minutes des repas. Par exemple, je peux boire 1 petit verre d'eau à 8h, petit-déjeuner de 8h30 à 8h40, boire 1 petit verre d'eau à 9h10, boire 1 petit verre d'eau à 10h30, boire 1 petit verre d'eau à 12h, déjeuner de 12h30 à 12h50, boire 1 petit verre d'eau à 13h20, boire 1 petit verre d'eau à 15h30, etc.

Du coup, j'utilise à fond la minuterie de mon téléphone.

Aujourd'hui, j'étais debout à 10h. Assise dans mon lit, j'ai bu 1 petit verre d'eau avant de filer à la salle de bain. Le temps de me doucher, me sécher, mes crémer le corps, me coiffer, me maquiller, il était 11h passées. J'ai bu 1 autre petit verre d'eau en sortant de la salle de bains. J'avais mis la minuterie à 30 mn sur mon téléphone pour être sûre de bien attendre 30 mn avant de boire à nouveau.
J'espère prendre le pli de boire un peu et régulièrement sans trop souffrir de la soif.

Une amie sleevée m'a conseillée de me faire des glaces à l'eau (de l'eau + un trait de sirop). Chez elle, ça l'a dessoiffé bien. Je vais tenter, on verra. Pourvu que ça marche !

Posté par OliviaJDS à 18:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 21 novembre 2015

Constipation (J+11)

Je suis toujours aussi exténuée qu'hier. Mais peu importe, je suis en arrêt et ce n'est pas pour rien. Alors je dors beaucoup et je ne fais pas grand chose...

La seule chose qui me manque, c'est aller aux toilettes !

Pour ne rien vous cacher, surtout si vous êtes sur le point d'être opéré, je vais rentrer un peu dans les détails. Je vous prie d'avance de m'excuser parce que c'est pas très glamour à écrire et à lire mais c'est important que vous connaissiez aussi ce revers-là de la médaille.

Il faut dire les choses : les opérations de chirurgies bariatriques, ça constipe. Et pas qu'un peu. En 10 jours post-op, je ne suis allée faire caca qu'une seule et unique fois. Et vous savez comment j'ai débloqué (c'est le cas de le dire) la situation ? En buvant un peu de lait chaud au chocolat !
Je suis donc allée 1 seule fois à la selle en 10 jours et c'était douloureux parce que très très très dur, quasi au point d'en avoir des hémorroïdes. J'ai du mettre 30 minutes à faire caca une brique et ensuite, dans la lancée, j'ai eu une diarrhée monumentale.
Depuis, je suis à nouveau constipée. Bon, avec le peu que je mange, ça n'a rien d'étonnant. J'avale en tout et pour tout 4 à 5 cuillères à soupe de soupe par jour, ça fait pas lourd pour former de belles crottes et relancer la machine. Normal que le corps accumule un peu avec d'expulser (on se comprend).

Je ne sais pas combien de temps dure cette période de constipation. J'ose espérer qu'avec la reprise d'une alimentaire normale (ni liquide, ni mou, ni mixé), le transit se remette en place naturellement.

Posté par OliviaJDS à 18:34 - - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 15 novembre 2015

Protocole alimentaire : manger liquide les 2 premières semaines post-op

Pour rappel, mon protocole alimentaire est :
- 1re et 2 semaine post-sleeve : liquide
- 3e semaine post-sleeve : mou
- 4e semaine post-sleeve : morceaux
- Au bout d'un mois : reprise de l'alimantation normale


Voici quelques idées pour vous aider à manger liquide au début de votre protocole post-opération.


Qu'est-ce qu'on peut manger pendant le protocole alimentaire liquide ?

Cela va être simple et rapide : de la soupe et du bouillon !

- Les bouillons
Certaines personnes ont vraiment beaucoup de mal à manger de la soupe dès le retour de l'hopital alors le bouillon peut-être une bonne alternative pour commencer le protocole liquide. Vous pouvez faire du bouillon en diluant un cube déshydraté dans de l'eau chaud mais niveau goût comme niveau nutritionnel, c'est vraiment pas terrible même si ça dépanne.
Si vous voulez du très très bon bouillon industrielle, il y a les bouillons Ariake. Ils sont vraiment délicieux et très parfumés. Certes, on ne les trouve pas partout (en vente sur Internet et chez Monoprix) et en plus ils sont chers mais pour 2-3 jours, ça vaut le coup de se faire ce petit plaisir.
Au pire, n'hésitez pas à diluer au maximum une soupe qui ne passe pas pour la rendre quasi bouillon.

Capture d’écran 2015-11-27 à 17Capture d’écran 2015-11-27 à 17

- Les soupes industrielles
Quitte à manger des soupes industrielles, choisissez-en des bonnes parce que vous êtes convalescents et que vous avez besoin de prendre soin de vous. De toute façon, vous aller en manger tellement mais tellement peu que cela ne va pas vous ruiner. Mais surtout, choisissez des soupes ou des veloutés mais pas de mouliné parce que les moulinés, comme son nom l'indique, sont juste moulinés donc il reste des petits morceaux.
Vous pouvez acheter les soupes de légumes & Kiri (pour l'apport en protéines) mais franchement, autant acheter une soupe toute simple et ajouter vous-même un portion de Vache qui Rit (11g de protéine/100g) et de Kiri (9g de protéines/100g) ; ça sera plus riche, plus parfumé et moins cher. Oubliez les soupes déshydratées qui sont fades et blindées de conservateurs et d'additifs.

- La soupe maison
Ça vaut vraiment le coup de faire vos soupes vous-même parce que vous savez exactement ce que vous mettez dedans. Qui plus est, vous pouvez les enrichir en protéines super facilement avec de la Vache qui Rit ou du Kiri mais aussi avec de la viande ou du poisson. Je vous donnerai des recettes prochainement. Le principe est simple : on fait mijoter les légumes avec une part de poisson ou de viande et on mixe/filtre tout ensemble. Le tour est joué !
Pour ceux qui ne s'y sont pas pris en avance et qui n'ont pas le courage ou l'énergie de préparer des soupes maison, pensez aux légumes préparés surgelés ! Vous acheté les légumes surgelés déjà pelés et coupés en morceaux, vous n'avez plus qu'à les faire mijoter avec un ajout de proétines puis les mixer. Ça peut aussi être une bonne alternative aux soupes industrielles. J'ai essayé les légumes pour potage de Bonduelle et c'était très bon. J'ai fait mijoter dans une cocotte un sachet de lègumes pour potage + 2 saucisses et ensuite j'ai mixé/filtré le tout. Je m'en suis servi 2 cuillère à soupe + 1 portion de Vache qui Rit et ça m'a fait un dîner. C'était délicieux.

Capture d’écran 2015-11-27 à 17

 


Recommandations :

Il est préférable de ne pas (ou à titre très exceptionnel) consommer de soupes composées de :
- Tout ce qui est crucifère, c'est à dire tout ce qui est de la famille des choux :  choux-fleur, brocoli, chou de Bruxelle, chou rave, kale, navet...
- Tout ce qui est légumineuses, c'est à dire haricots blancs, rouges, noirs, romains, pinto, mungo, adzuki, soja, lentilles vertes, brunes, noires, rouges, pois cassé, pois chiches…
Le caractère très fermentescible et leur contenu en fibres alimentaires des crucifères et des légumineuses rendent leur digestion parfois difficile. En effet, elles sont souvent responsables de ballonnements et de flatulences. Les consommer avec modération s'avère une très bonne stratégie pour les estomacs et les intestins fragiles !

- Bien entendu, on oublie toujours tout ce qui est gazeux, très très sucré et très très gras.

- Buvez en dehors des repas pour ne pas remplir l'estomac de liquide. Pensez à utiliser des pailles pour vous forcer à boire par petites gorgées et non beaucoup et d'une traite.


Si vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez me laisser un commentaire.

Posté par OliviaJDS à 15:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 9 juillet 2015

4e réunion Céliobe (diét) : écouter sa faim

Tout arrive ! Aujourd'hui, la réunion Céliobe m'a intéressé.
Nous y avons parlé de la sensation de faim et de l'intérêt d'y prêter la plus grand attention.

Quand il est midi, on passe à table et on déjeune. Pourquoi ? Parce que c'est l'heure du déjeuner. Mais a-t on faim tous les jours pile à midi ? Est-ce qu'on sent l'estomac qui gargouille, qui réclame ? Est-ce qu'on se sent patraque et qu'on a vraiment besoin de recharger les batteries pour tenir le reste de la journée ?
On peut appliqué exactement le même raisonnement pour chaque repas de la journée.

Le but de la séance d'aujourd'hui était de nous apprendre à écouter notre faim.


Comment gérer sa faim sur une journée :

- Le matin au réveil, faim ou pas, si on a soif, on peut s'offrir un café, un thé ou un jus de fruit. Ensuite, si on n'a pas faim, c'est que le corps à encore assez d'énergie pour attaquer la journée donc inutile de manger. Par contre, on pense à prévoir un petit casse-croûte dans le sac à main si la faim arrive dans la matinée. Ce casse-croute, ça peut être 1 paquet individuel de biscuits, des crakers, 1 clémentine, 2 carrés de chocolat...

- Dans la matinée, si on a un coup de fatigue où si l'estomac a faim, on manger un casse-croûte.

- Aux alentours du déjeuner, encore une fois, on ne mange que si on a faim. Pour certains, la faim ne sera pas présente du tout. Pour d'autres, elle arrivera à midi pile, à 13h voir même à 14h. Si on déjeuner avec des collègues de travail, il est difficile de les accompagner au resto et de ne rien commander. Commandez alors quelque chose de plus léger possible et ne vous forcez surtout pas à finir votre assiette.

- Dans l'après-midi, si on a un coup de fatigue où si l'estomac a faim, on manger un casse-croûte.

- En soirée, même topo : on écoute sa faim et on mange que si elle est bien présente. On ne s'attable pas pour un repas entrée + plat + dessert si on a une petite faim. On peut se contenter d'une tartine de fromage et d'un fruit si cela est assez pour ne plus avoir faim.


Quelques astuces :

- Avoir toujours de quoi grignoter dans son sac.
C'est un paradoxe pour une personne obèse. Je sais très bien que ce n'est pas évident de sortir de son sac un paquet individuel de biscuits pour le grignoter au travail où tout en se baladant parce qu'on imagine, on sent les regards des passants nous dévisager : Elle est pas assez grosse, elle bouffe encore des cochonneries en plein après-midi. Il faut vous faire violence et ignorer autrui. Vous n'êtes pas au régime, vous écoutez votre faim. Vous n'avez peut-être pas manger à midi parce que vous n'aviez pas faim. Vous n'allez pas tomber dans les pommes à 15h30 en plein rue parce que votre faim vient de débarquer. Merde à ceux qui vous dévisage !

- Éviter les produits de régimes
Ils n'ont de régime que le nom ! J'en parlais il y a peu avec la diététicienne Céliobe. Elle me disait qu'au poids équivalent, un bol de Spécial K (pétales de céréale non sucré) était beaucoup plus gras, plus riche en protéines et plus salé qu'un bol de Frosties (pétales de maïs sucré). Préférez donc de bons produits si possible non transformé. C'est à dire qu'il vaut mieux manger une tartine de pain avec un peu de confiture qu'une barre de céréales industrielle.

Capture d’écran 2015-11-24 à 16 Capture d’écran 2015-11-24 à 16
Données nutritionnelles : à gauche Special K >< à droite Frosties 

- Prenez le temps
Que vous ayez faim ou non, pour chaque repas, prenez le temps de sentir votre assiette, couper des morceaux, mâcher, ressentir le goût, déglutir. Posez vos couvert, respirez, bavardez et recommencer à couper des morceaux, mâcher, ressentir le goût, dé... Laissez ainsi votre estomac se remplir doucement et ne le bourrez pas à toute vitesse. Il vous donnera la signal Arrête-toi, j'ai plus faim plus facilement.


Est-ce qu'écouter sa faim fait maigrir ?

Oui !

Avant l'opération, je n'ai pas voulu me mettre au régime et heureusement mon chirurgien ne me l'a pas demandé. Je sais que certains impose un régime yaourt voir un régime soupe au choux à leur patient. Le mien ne m'a absolument rien demandé. Par contre, la diététicienne comme le nutritionniste Céliobe ont tous les deux exigé de moi que j'écoute ma faim.

Au début, j'en riais avec mon mari. Et petit à petit, je m'y suis mise.
Il m'est très souvent arrivé de ne pas déjeuner à midi mais plutôt vers 14h30 quand j'avais vraiment faim. Avant, je prenais systématiquement un dessert à chaque repas parce que je pensais aimer finir sur une note sucrée. Je me suis mise à écouter ma faim, j'ai aussi pris plus de temps à manger et à déguster mon plat principal si bien qu'une fois fini (ou pas), je n'avais plus envie et besoin de dessert. Idem le soir, j'ai très souvent préféré manger une seule tartine de fromage plutôt qu'une assiette complète.
Au final, sans me mettre au régime et juste en écoutant ma faim, j'ai perdu 4,5 kg sans le moindre effort. Si j'avais eu la forme physique pour faire du sport, je pense que j'aurai pu perdre quasi le double.

Posté par OliviaJDS à 19:23 - - Permalien [#]
Tags : , , ,