samedi 28 novembre 2015

Après la constipation, les diarrhées ! (J+18)

Suite à mon opération de la sleeve, je ne suis pas allée à la selle pendant 10 jours, oui oui, 10 jours. J'étais terriblement constipée comme j'ai pu le raconter ici. Une fois que le "bouchon" parti, je suis allée faire une micro-crotte tous les 2 jours environs donc j'étais soulagée jusqu'à ces derniers jours.

Je dîne vers 20h30 au plus tard. Je me couche vers 22h30 voir 23h00 et commencent alors les maux de ventre. Je sens mon intestin se tordre de douleurs, cette douleur bien caractéristique qui annonce une diarrhée à venir. Et sur le coup de minuit voir 1h du matin, je dois courir aux toilettes pour me vider. J'ai alors une diarrhée (toute petite et rapide vue le peu que je mange) jaune-orange qui m'irrite autant qu'elle soulage ma douleur aux intestins. Ensuite, je vais me recoucher jusqu'à 3-4h du matin où j'ai à nouveau la même chose: douleurs puis diarrhée éclair.
C'est ainsi, systématiquement tous les jours à un peu près les mêmes heures. C'est usant pour mon sommeil, pour mes intestins et pour mon derrière ! J'ai pris rendez-vous chez mon généraliste pour qu'il m'aide à gérer le problème.

Edit : mon généraliste m'a prescrit de quoi rendre mes selles plus consistants et ça commence à fonctionner. Je n'ai quasi pas eu mal au ventre la nuit dernière et je n'ai pas eu à me relever pour aller en diarrhée. J'espère juste que cela ne va pas totalement me constiper.

Posté par OliviaJDS à 18:41 - - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 13 juin 2015

La 1re fois qu'un médecin m'a ouvertement parlé de chirurgie bariatrique

Hier je suis allée consulter ma gastro-antérologue pour mon problème de syndrôme de l'intestin irritable. Elle m'a prescrit une cure de probiotiques de 30 jours. Elle m'a aussi programmé une gastrocopie et une fribroscopie afin d'aller voir un peu comment est mon intérieur... Pour être sûr qu'il n'y ait pas de vilaines et regrettables choses qui se cachent.

Après avoir échangé sur mon SII, ma gastro-entérologue a aussi abordé le problème de mon surpoids. Elle m'a demandé si j'avais déjà songé à une opération bariatrique parce que j'ai le profil pour. Cela réglerait assurément beaucoup de vos problèmes de santé et pourrait avoir éventuellement un intérêt dans le cadre du traitement de votre SII. Rien est avéré à ce sujet mais une chirurgie bariatrique force naturellement à manger moins, hors manger moins c'est aussi moins solliciter le transit. Logique !

Oui, j'ai déjà pensé à la chirurgie bariatrique pour maigrir.
J'en avais parlé à mon ancien médecin traitant peace&love sur les bords et militant des médecins douces et de l'homéopathie. À l'époque, il m'avait limite rit au nez. Oh lalala, vous savez c'est très dangeureux. Surveillez donc votre alimentation et faîtes du sport.
J'en avais aussi parlé à mon nouveau et tout jeune médecin traitant qui, lui, avait été beaucoup plus réceptif. Avec toute la timidité de son jeune âge (à l'époque il n'avait que 29 ans), il m'avait dit que oui, pourquoi, ça pouvait être une solution. J'avais bien sentie alors qu'il n'était pas calé sur le sujet et j'avais mis fin naturellement à l'échange.


Aujourd'hui donc, c'est la 1re fois qu'un médecin me parle ouvertement de chirurgie bariatrique.
Si la médecin offre des solutions pour palier à un soucis, c'est normal de les évoquer, de les envisager.
Hors même si j'y songe depuis 8 ans, je n'avais jusqu'alors jamais eu le déclic (ou trouver le bon médecin) pour l'évoquer concrétement.

Ma gastro-entérologue m'a conseillé de contacter le centre Celiobe à Lille.
Celiobe, c'est le Centre Libéral de Prise en charge de l'Obésité de l'hopital privé de la Louvière, une sorte d'annexe à l'hopital consacrée à la prise en charge des obèses pour les préparer au mieux à la chirurgie et à la vie après la chirurgie.
Elle m'a aussi recommandé le docteur Arnalsteen, un chirurgien bariatrique qui exerce également à La Louvière. Il est selon elle (je cite) très pro, pas prout-prout à ne reconnaître personne, un médecin discret et très efficace.

Je suis ressortie de cette consultation avec le sourire jusqu'aux oreilles.
Cela m'a fait un bien immense d'échanger avec une professionnelle de santé qui sait qu'un énorme surpoids peut-être non seulement douloureux à vivre mais impossible a éradiquer sans une aide chirurgicale. Je me suis sentie comprise. Je n'étais pas qu'une grosse qui devrait se bouger, mais une obèse qui doit, qui peut et qui va être aidée.

J'ai dans l'idéal absolu 70 kilos à perdre.
Demain, je prends rendez-vous au centre Céliobe.