jeudi 9 juillet 2015

4e réunion Céliobe (diét) : écouter sa faim

Tout arrive ! Aujourd'hui, la réunion Céliobe m'a intéressé.
Nous y avons parlé de la sensation de faim et de l'intérêt d'y prêter la plus grand attention.

Quand il est midi, on passe à table et on déjeune. Pourquoi ? Parce que c'est l'heure du déjeuner. Mais a-t on faim tous les jours pile à midi ? Est-ce qu'on sent l'estomac qui gargouille, qui réclame ? Est-ce qu'on se sent patraque et qu'on a vraiment besoin de recharger les batteries pour tenir le reste de la journée ?
On peut appliqué exactement le même raisonnement pour chaque repas de la journée.

Le but de la séance d'aujourd'hui était de nous apprendre à écouter notre faim.


Comment gérer sa faim sur une journée :

- Le matin au réveil, faim ou pas, si on a soif, on peut s'offrir un café, un thé ou un jus de fruit. Ensuite, si on n'a pas faim, c'est que le corps à encore assez d'énergie pour attaquer la journée donc inutile de manger. Par contre, on pense à prévoir un petit casse-croûte dans le sac à main si la faim arrive dans la matinée. Ce casse-croute, ça peut être 1 paquet individuel de biscuits, des crakers, 1 clémentine, 2 carrés de chocolat...

- Dans la matinée, si on a un coup de fatigue où si l'estomac a faim, on manger un casse-croûte.

- Aux alentours du déjeuner, encore une fois, on ne mange que si on a faim. Pour certains, la faim ne sera pas présente du tout. Pour d'autres, elle arrivera à midi pile, à 13h voir même à 14h. Si on déjeuner avec des collègues de travail, il est difficile de les accompagner au resto et de ne rien commander. Commandez alors quelque chose de plus léger possible et ne vous forcez surtout pas à finir votre assiette.

- Dans l'après-midi, si on a un coup de fatigue où si l'estomac a faim, on manger un casse-croûte.

- En soirée, même topo : on écoute sa faim et on mange que si elle est bien présente. On ne s'attable pas pour un repas entrée + plat + dessert si on a une petite faim. On peut se contenter d'une tartine de fromage et d'un fruit si cela est assez pour ne plus avoir faim.


Quelques astuces :

- Avoir toujours de quoi grignoter dans son sac.
C'est un paradoxe pour une personne obèse. Je sais très bien que ce n'est pas évident de sortir de son sac un paquet individuel de biscuits pour le grignoter au travail où tout en se baladant parce qu'on imagine, on sent les regards des passants nous dévisager : Elle est pas assez grosse, elle bouffe encore des cochonneries en plein après-midi. Il faut vous faire violence et ignorer autrui. Vous n'êtes pas au régime, vous écoutez votre faim. Vous n'avez peut-être pas manger à midi parce que vous n'aviez pas faim. Vous n'allez pas tomber dans les pommes à 15h30 en plein rue parce que votre faim vient de débarquer. Merde à ceux qui vous dévisage !

- Éviter les produits de régimes
Ils n'ont de régime que le nom ! J'en parlais il y a peu avec la diététicienne Céliobe. Elle me disait qu'au poids équivalent, un bol de Spécial K (pétales de céréale non sucré) était beaucoup plus gras, plus riche en protéines et plus salé qu'un bol de Frosties (pétales de maïs sucré). Préférez donc de bons produits si possible non transformé. C'est à dire qu'il vaut mieux manger une tartine de pain avec un peu de confiture qu'une barre de céréales industrielle.

Capture d’écran 2015-11-24 à 16 Capture d’écran 2015-11-24 à 16
Données nutritionnelles : à gauche Special K >< à droite Frosties 

- Prenez le temps
Que vous ayez faim ou non, pour chaque repas, prenez le temps de sentir votre assiette, couper des morceaux, mâcher, ressentir le goût, déglutir. Posez vos couvert, respirez, bavardez et recommencer à couper des morceaux, mâcher, ressentir le goût, dé... Laissez ainsi votre estomac se remplir doucement et ne le bourrez pas à toute vitesse. Il vous donnera la signal Arrête-toi, j'ai plus faim plus facilement.


Est-ce qu'écouter sa faim fait maigrir ?

Oui !

Avant l'opération, je n'ai pas voulu me mettre au régime et heureusement mon chirurgien ne me l'a pas demandé. Je sais que certains impose un régime yaourt voir un régime soupe au choux à leur patient. Le mien ne m'a absolument rien demandé. Par contre, la diététicienne comme le nutritionniste Céliobe ont tous les deux exigé de moi que j'écoute ma faim.

Au début, j'en riais avec mon mari. Et petit à petit, je m'y suis mise.
Il m'est très souvent arrivé de ne pas déjeuner à midi mais plutôt vers 14h30 quand j'avais vraiment faim. Avant, je prenais systématiquement un dessert à chaque repas parce que je pensais aimer finir sur une note sucrée. Je me suis mise à écouter ma faim, j'ai aussi pris plus de temps à manger et à déguster mon plat principal si bien qu'une fois fini (ou pas), je n'avais plus envie et besoin de dessert. Idem le soir, j'ai très souvent préféré manger une seule tartine de fromage plutôt qu'une assiette complète.
Au final, sans me mettre au régime et juste en écoutant ma faim, j'ai perdu 4,5 kg sans le moindre effort. Si j'avais eu la forme physique pour faire du sport, je pense que j'aurai pu perdre quasi le double.

Posté par OliviaJDS à 19:23 - - Permalien [#]
Tags : , , ,