Aujourd'hui, j'ai rencontré mon futur chirurgien, le docteur Arnalsteen à l'hopital privé de La Louvière à Lille.

Le docteur Arnalsteen m'a fait rentrer dans son bureau avec 23 minutes de retard. J'aime pas les gens qui sont en retard. Ça commence mal. Je suis tatillon, ok. Mais j'aime pas les gens qui sont en retard. Je ne le suis jamais, moi. Je prends les dispositions pour ne jamais l'être. Bref.

Je me suis assise dans l'un des fauteuils devant son bureau. Je ne sais pas si ils était très large ou alors sans accoudoir mais je n'ai eu aucun mal à y loger mon gros derrière. Good point!

Le docteur Arnalsteen s'est assis à son bureau, planqué derrière son Mac Book.
Le monsieur n'est pas bien grand, pas bien costaud non plus. Il doit avoir une bonne quarantaine d'années (je suis nulle pour donner l'âge d'une personne). Il porte des lunettes et une blouse blanche. Comme me l'avait dit ma gastro-entérologue, c'est un monsieur très professionnel et accessible. Effectivement, son cabinet est dénué de signe ostentatoire d'une bourgeoisie quelconque. Son bureau est lui-même extrêmement vide. Le monsieur doit aimer les choses nettes et précises. Il peut-être même un peu maniaque ?

Sans me regarder ou presque, il m'a demandé ma date de naissance, ma taille et mon poids. J'ai eu envie de lui répondre une connerie du genre 1,76 m et 65 kg pour voir comment il aurait réagi. Mais j'ai été sérieuse parce que le bonhomme n'a pas l'air d'être un rigolo.
- Je m'appelle Olivia, je mesure 1,76 m et je fais 144 kilos (on se croirait aux obèses anonymes...)
- Votre IMC est de 46.
Je suis enrobée, ronde, grasse, dodue, bien en chair, grosse. Oui, je suis OBÈSE. Cet IMC me le crie à la gueule. Mais je n'ai pas mal. Je le sais. J'en suis consciente et c'est bien pour ça que je suis assise dans le bureau d'un chirurgien bariatrique.

Nous échangeons sur mon passé, mes régimes yoyo à répétitions, mes précédents pertes. Il m'explique briévement les opérations qui existent. Le lui indique que j'aimerai opter éventuellement pour un by-pass. Il me répond que c'est moi qui choisi.
C'est moi qui choisi ? AH BON ???
Comment vais-je pouvoir choisir la meilleure opération pour ma cas alors que je ne suis ni médecin, ni chirurgien ?

L'échange se poursuit. Il m'informe des risques, des conséquences, des changements que cela inclu.
Tout ça, je sais, je sais, je sais.

- J'ai commencé les réunions Céliobe la semaine dernière.
- Très bien. Vous avec entamer les examens pré-op ?
- Non, je vais prendre rendez-vous prochainement.
- Nous nous reverrons quand vous aurez tout fait, on fera un point ensemble.

En 30 minutes, la consultation était pliée.
Je n'ai rien appris de plus que ce que je ne savais déjà mais le 1er contact a été fait. J'ai trouvé le docteur Arnalsteen un peu froid et distant. J'aurai aimé qu'il me regarde dans les yeux. Je pensais qu'il allait me peser mais non. Je pensais qu'il allait me conseiller sur une opération plutôt qu'une autre mais non.

Je vais à présent prendre les rendez-vous médicaux qui s'imposent pour constituer mon dossier médical pré-opératoire. Puis je reprendrais rendez-vous avec le docteur Arnalsteen pour faire un point.